Dépression ou burn-out ?

Quelles différences ? Quels soins thérapeutiques ?

Un burn-out peut conduire à un état proche de la dépression, un état physiologique incapacitant. Les mécanismes de départ sont cependant différents. Le burn-out est le résultat d’une situation d”épuisement qui s’est installée progressivement et qui s’est inscrite parfois dans les éléments de la personnalité de celui qui en souffre (volontaire, challenger, …) , ou dans des organisations de travail peu regardantes de l’équilibre des personnes, ou encore dans des systèmes relationnels ou de management toxiques, … Le centre du Burn-out propose cette distinction :

Burn-out

  • Peu de conscience du trouble, voire déni
  • Atteinte de la mémoire immédiate
  • Hyperactivité, mentisme, tachypsychie
  • Plus de hiérarchisation des tâches, mauvaise organisation
  • Compensation des troubles cognitifs
  • Vous êtes envahi par un désir de perfection
  • Souffrance aiguë en rapport avec le travail
  • Surinvestissement dans le travail ou la vie familiale
  • Veut tout faire seul
  • Prise de risque
  • Hyperactivité psychique centrée sur le travail ou la mission parentale.
  • Le temps est trop court et ingérable
  • Vous êtes d’humeur instable et pouvez passer de la jubilation à une affliction profonde
  • Instabilité émotionnelle
  • Irritable, autoritaire, intolérant
  • Vous percevez le stress, les contraintes du travail, comme la seule cause de votre souffrance
  • Insomnie d’endormissement
  • Troubles physiques fonctionnels et changeants
  • Automédication, voire addiction
  • Tentation suicidaire impulsive et imprévisible
  • Installation progressive
 

Dépression

  • Reconnaît être souffrant, souvent dans la plainte
  • Troubles généralisés et douloureux de la mémoire
  • Absence, Pénibilité, bradypsychie
  • Perte de repères et désintérêt
  • Démission et incapacité ressentie et reconnue
  • Désinvestissement, laisser-aller, abandonnisme 
  • Souffrance sourde permanente touchant toutes les sphères de la vie
  • Évitement, ou fuite
  • Procrastination, délégation, oublis
  • Inhibition, frilosité, tout est une montagne
  • Questionnement existentiel et mortifère.
  • Ralentissement psychique généralisé, difficultés à penser
  • Le temps est devenu interminable, vous êtes sans avenir
  • Dépression permanente profonde et inaccessible
  • Perte de sentiments permanents et douloureux
  • Suggestible, dépendant
  • Facteurs multiples perte, choc émotionnel , traumatisme, désordres hormonaux, héréditaires. Sensation de souffrance sans cause
  • Insomnie de réveil, puis totale
  • Pathologie fixée et permanente
  • Traitement contre la souffrance et recours à la médecine
  • Tentative de suicide contre lequel vous luttez depuis longtemps et qui survient dans un contexte dépressif visant à éliminer la souffrance
  • État permanent

Comment se remettre d'une telle épreuve ?

Burn-out ou dépression ?

Les approches psychocorporelles ont l’avantage de venir proposer un chemin de reconstruction naturel. 

Le début de notre existence n’était que sensation, notre capacité cognitive nous a permis de prendre en charge toutes nos problématiques d’adultes en oubliant parfois certaines zones de notre être.

 

Des études scientifiques ont démontré que la pratique d’une conscience corporelle dans le quotidien de nos vies permet de retrouver un juste équilibre entre notre fonctionnement mental, notre vie émotionnelle et notre état corporel.

Les symptômes physiques que nous connaissons (insomnies, migraines, lombalgies, maux de ventres, eczéma, … ) , sont une porte d’entrée de compréhension de nous-même ! C’est une information visible que nous délivre notre cerveau sur un déséquilibre interne, quand nos modes adaptatifs sont allés au bout de ce qui était possible.

Le génie du DR Vittoz a été de comprendre cela dès 1906, et de mettre en place des pratiques quotidiennes toutes simples permettant de garder un juste équilibre entre le fonctionnement réceptif (perception des stimuli externes et internes par nos 5 sens) et émissif (concentration, élaboration et réponses motrices conscientes et maîtrisées.) du cerveau.

Entraîner la conscience corporelle, reconnaître son état mental et émotionnel permet de prendre le temps de la réponse adaptée. La pratique Vittoz permet cela.

Pour l’accompagnement de ces problématiques, j’ai intégré le  protocole de référence de  la thérapie MOSAIC®.

Afin de traiter les éléments les plus souffrants au quotidien suite à un burn-out, ou une dépression, …  grâce aux stimulations bilatérales alternées (mouvements oculaires, sonores, tapping, …)  les réseaux neuronaux concernés par la sensation interne désirée vont être stimulés et reconnectés avec le souvenir douloureux (une simple image sans exposition émotionnelle) de sorte qu’une nouvelle information va être délivrée au cerveau, un nouveau réseau se mettre en place,  pour construire un nouveau mode de vie sur la base de cette nouvelle expérience intégrée en séance. La pratique su Vittoz vient en préparation puis en renfort de ce protocole de traitement.